~ Lucinda, La renaissance

 

Luncida, Une renaissance – Projet 59

(dans l’univers d’Appleseed)

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ 

 

John McLane, ancien chercheur de la Xenon, monte sa propre société de génétique à la Nouvelle Orléans en 2178, à la naissance de sa fille. Il lance en 2193, en secret, le projet 59, projet concurrent aux réalisations de la Xenon Corporation visant à recréer à partir de cellules clonées des membres génétiquement modifiés débarrassés de leurs impuretés, de leurs imperfections. Il mourra, assassiné en 2196 dans l’explosion de son laboratoire. Lors de cette deuxième tentative réussie, la totalité de ses recherches et des informations concernant le Projet 59 disparaîtront.

  

~ ~ ~ ~ ~ ~ 

 

Nouvelle Orléans – 2194 – Flash Express : 

« Dans la nuit, le véhicule du Magna de la Génétique, John McLane, a été la cible d’une attaque terroriste. Madeleine McLane ainsi que leur fille unique Lucinda ont été tuées dans l’explosion. John McLane qui devait les accompagner pour l’ouverture du 11e salon GENET, a réchappé à l’attentas le visant, il n’était pas dans la voiture, retenu à son bureau. » 

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ 

 

- John, nous n’avons pas pu sauver Madeleine, Lucinda survit mais par contre … non, John ! N’entre pas, non !… John ! Je t’avais dit de ne pas rentrer… 

- John ! La majeure partie de son corps à été soufflé par l’explosion. Ses fonctions vitales sont maintenues artificiellement mais… Laisse moi t’expliquer, veux-tu… Lucinda a été exposée à d’importantes radiations. 

- Le projet 59 !… Mais les tests alpha ne sont pas finit et on vient à peine de commencer les essais cliniques … John c’est ta fille !

- Très bien…

[3 semaines plus tard]

- John, tu es sur, elle ne se souvient de rien, elle ne te reconnaîtra même pas.

- La repigmentation de ses cheveux n’a pas réussit, … oui ça lui va bien.

- J’ai préparé ses papiers, je lui ai constitué une nouvelle identité… John, Lucinda est morte, accepte le, ce n’est plus elle.

- Oui, Lanah Moore, comme tu me l’as demandé.

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ 

 

Mesdames et Messieurs, bienvenus à bord du vol 56.GS.363 à destination d’Odysseus. Nous sommes heureux de vous compter parmi nous sur les lignes d’affaires de la Compagnie. Nous arriverons à destination à 9h du matin, heure locale et notre vol durera 5h45mn. Nous vous souhaitons à tous, un excellent voyage.

 

L’hôtesse qui venait de reposer le micro était jeune et jolie, un délicat sourire habillait ses lèvres. Lanah, c’était ce qu’indiquait son badge à sa veste, travaillait à mi-temps. Elle avait adapté son emploi du temps car la jeune femme avait repris ses études, des études de Mathématiques quantique appliqué à l’informatique et la programmation, tout un programme…

C’était sa gentillesse et sa candeur qui avait incité la chef de cabine à assigner Lanah au service de la Classe Prestige de l’avion. La jeune femme, appréciée des habitués, allait et venait avec une agilité surprenante, les turbulences ne semblant guère la gêner. Un plateau posé en équilibre sur sa main elle apportait à un accoutumé une coupe de champagne.

 

Monsieur Westwood, votre commande. 

Lanah ! Avez-vous réfléchit à ma proposition, vous savez, je suis sérieux !

Monsieur Westwood, vous connaissez déjà ma réponse. Souhaitez-vous autres choses avec votre champagne ?

Vous Mademoiselle !

Monsieur Westwood ! Vous ne changerez jamais

Et pourquoi donc ma douce enfant ? Vous savez très bien qu’à mon âge on ne change plus. Et puis, vous êtes un plaisir pour les yeux.

Monsieur Westwood, vous êtes un sacré charmeur.

 

Lanah ne pouvait s’empêcher de rougir aux propos du client pour le plus grand plaisir de l’habitué, la jeune femme était très timide. 

  

~ ~ ~ ~ ~ ~ 

 

Odysseus, Ville basse – 23h.

 

La jeune femme est allongée sur son lit, pensive, elle laisse aller son esprit à la dérive. Comment s’appelait-il déjà ? Ah oui ! Monsieur McLane, John McLane. Elle ne l’avait jamais vu, il n’avait jamais voulu pourtant il avait pris tout les frais d’hospitalisation à sa charge. C’était toujours Monsieur Parker, l’associé, qui venait la voir dans sa sinistre chambre d’hôpital prendre de ses nouvelles.

 

Elle se lève doucement, son poignet gauche lui fait mal. D’un geste maladroit, elle s’était bêtement brulée avec de l’eau chaude quelques jours plus tôt. Depuis son accident, son corps réagissait de manières disproportionnées aux petits bobos de la vie courante, une simple petite brulure comme-ci pouvait prendre des proportions démesurées mais elle ne voulait plus voir de médecin, elle en avait assez.

 

Elle referme la porte du frigo, une bière à la main. Malgré cette stupide prohibition, elle ne veut se priver de ce plaisir. C’est l’une des rares boissons qu’elle arrive à boire sans que son goût ne soit déformé,  maudite maladie. La jeune femme souffre en silence.

 

 

~ Lucinda, La renaissance samantha-barnum-3b-300x180

(Illustration de Samantha Barnum)

  

~ ~ ~ ~ ~ ~ 

 

 

 

Neige 

Publié dans : ||le 15 novembre, 2008 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

TaraCréations |
mes passions |
Chalets écologiques, Chalet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les creations de Nanouette
| Notre estaminet "à la botte...
| scrapbookeuse